Équivalence orbitale pour les flots d’Anosov en dimension 3

Une des grandes questions ouverte autour des flots d’Anosov en dimension trois est de pouvoir classifier ces flots à équivalence orbitale près. Grâce à des travaux de Thierry Barbot et Sergio Fenley, cette question de l’équivalence orbitale se résume à prouver un résultat de conjugaison d’actions sur un certain plan muni de deux feuilletages transverse (l’espace des orbites).

Dans ce séminaire, je présenterai ces actions et obtiendrait un tel résultat de conjugaison, qui permet de déduire un invariant complet d’équivalence orbitale pour (presque) tous les flots d’Anosov. (Travail joint avec Steven Frankel et Kathryn Mann)